92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > LA FEUILLE DE QUINZAINE > Passées > Feuille n°435 du 8 au 28 novembre 2020

Feuille n°435 du 8 au 28 novembre 2020

Saint-Leu
Saint-Gilles

92 rue Saint-Denis - 75001 PARIS

Tél : 01.42.33.50.22 - saintleu.eglise@gmail.com
Site web : http: www.saintleuparis.catholique.fr

8 novembre au 28 novembre 2020

Feuille n°435

Voici l’Époux !

Dans quelques jours, nous entrons en Avent, et déjà ce dimanche 8 novembre, la parabole des dix jeunes filles, munies de leurs lampes, nous invite à tourner les yeux vers Celui qui vient. L’Avent est d’abord une invitation à préparer la venue en gloire de Jésus le Seigneur, et cela dès les premiers siècles.

Il nous est dit dans la parabole : « elles sortirent à la rencontre de l’Époux ». Or cette rencontre se fait attendre : « comme l’époux tardait ». Ce temps est donné pour creuser l’attente, se préparer à cette rencontre, la désirer vraiment. Il est frappant de constater que, dans la liturgie des deux premiers dimanches de l’Avent, la prière d’ouverture nous fait demander d’aller à cette rencontre :
« Donne à tes fidèles, Dieu Tout-Puissant, d’aller avec courage sur les chemins de la justice à la rencontre du Seigneur … » (1er dimanche)
« Seigneur, ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche à la rencontre de ton Fils… » (2ème dimanche).

Et l’invitation du Seigneur, en conclusion de la parabole est : « veillez parce que vous ne savez ni le jour ni l’heure », invitation reprise au premier dimanche de l’Avent.

Dans ces temps qui sont les nôtres, temps difficiles et angoissants, écoutons l’appel du Seigneur à renouveler notre espérance, sûrs que jamais le Seigneur ne manque de venir.

Lorsque le 18 décembre 2019, je priais près de sr Yves Marie, ne sachant pas que l’heure venait pour elle d’entendre ce cri : « Voici l’époux qui vient, sortez à sa rencontre », je disais et méditais : « Mon âme attend plus sûrement le Seigneur qu’un veilleur n’attend l’aurore » (Psaume 129,6). Ce verset prit un sens tout nouveau pour moi.

Comme dans la parabole, il n’est pas question de ne pas dormir, mais de garder notre lampe pleine d’huile.

Comment alimenter notre huile, sinon en gardant la Parole du Seigneur, chaque jour :
« Une lampe sur mes pas ta parole, Seigneur,
une lumière sur ma route » (Psaume 118, 105)
Soeur Hubert-Dominique o.p

L’église est ouverte du lundi au samedi
de 14h à 17h30
Pour la prière individuelle

Aucune célébration, aucun groupe de prière n’est autorisé à partir du mardi 3 novembre
jusqu’à la fin du confinement.

Seul le groupe “Action de grâce” du lundi soir
continue via whatsapp.

Le sacrement de réconciliation
est proposé aux horaires habituels
De 16h30 à 17h30

Lundi mercredi et samedi avec père Odon
Mardi, jeudi et vendredi avec père Arnaud