92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > LA FEUILLE DE QUINZAINE > Passées > Feuille n° 436 du 29 novembre au 12 décembre 2020

Feuille n° 436 du 29 novembre au 12 décembre 2020

Pour entrer dans l’Avent, laissons nous porter, ou transporter, par le livre de l’Apocalypse. En effet, j’y vois de grandes lueurs préparatoires à ce temps si particulier !

Vous vous attendriez peut-être d’avantage à tel ou tel prophète, plus habituellement rencontrés en ces jours qui nous guident vers Noël ? Mais l’Apocalypse ( « révélation ») nous est donnée avec une belle intensité dont nos temps incertains ont vraiment besoin. Chaque jour, la liturgie nous fait parcourir une nouvelle étape qui nous permet de relire l’Ancien testament avec une acuité renouvelée.

Alors, nos chants (Alleluia, Amen, et le Gloria, que nous retrouverons à Noël) prennent toute leur ampleur cosmique (Ap 18 et 19).
Le cantique de Moïse (Exode 15 : « Le Seigneur est ma force et mon chant, je lui dois mon salut ») nous fait comprendre la victoire de l’Agneau ( Ap 15 : « Roi des nations, tous les paiëns viendront se prosterner devant toi »).
La vision de la bouche et de cette main ( Ap 10) nous ancre dans la corporéité : le fils de l’Homme est vraiment ce sauveur qui a visage humain ,et qui seul prend sur lui le péchés des hommes et les sauve par sa Passion.
La vision angélique de l’Eglise prend forme au milieu des complexités de ces cavaliers (Ap 4,7 et Zach 1,8).

Vision de Dieu, vision des hommes : le passage se fait entre la théophanie ( Ap 4) et l’anthropophanie
(Ap 5). Celui qui voit peut alors entendre. Comme à la crèche de Bethléem, les bergers qui ne savaient ni lire ni écrire, peuvent reconnaître en l’humble mangeoire le Fils de Dieu, le sauveur du monde.

Belle christologie assurément que celle de l’Apocalypse ! Jésus est entièrement investi dans ce monde, et entièrement auprès du Père des Cieux : ainsi en va t-il de notre vie chrétienne. Nous ne cessons d’être citoyens des cieux ( Phil 3,20) et devons assumer nos responsabilités sur cette terre.

Ce livre n’est donc pas seulement eschatologique, mais décrit la violence de notre monde, dans ce langage fantastique qui lui est propre. Il ne se contente pas de se lamenter sur les duretés du temps, et nous invite aussi à notre propre conversion. Babylone la prostituée, est appelée à devenir Jérusalem, la fiancée. Le livre trouve également son plein accomplissement dans le sens eucharistique, que l’agneau immolé illustre particulièrement dans le fameux tryptique de l’Agneau mystique, (de Van Eyck à Gand).

L’Avent est riche en prière mariale. En ces jours où tant de chrétiens s’interrogent sur le sens de la messe, Marie, « femme eucharistique par toute sa vie », selon la belle expression de saint Jean Paul II ( encyclique Ecclesia de Eucharistia , 2003), nous guidera sur un approfondissement de notre Foi.

« Etoile de la mer, porte du ciel toujours ouverte, auguste mère du Rédempteur, secourez un peuple qui tombe, mais qui travaille à se relever » (début de l’Alma, hymne de l’Avent).

A.B.+, curé de Saint Leu Saint Gilles

Horaires habituels

Du lundi
au samedi 17h30 : Adoration et confession
18h30 : Eucharistie
Le dimanche 09h45 : Partage sur l’Evangile (ouvert à tous)
10h00 : Adoration
11h00 : Eucharistie
Le lundi 20h30 : Assemblée de prière charismatique « Action de Grâce »
via WhatsApp
Le jeudi 14h30 : Prière d’Intercession
Le vendredi 16h00 : Prière devant les reliques de sainte Hélène animée par nos frères orthodoxes
18h30 : Messe pour la Terre Sainte avec l’Ordre équestre du Saint Sépulcre
Agenda paroissial
Dimanche 29
novembre 11 h : Eucharistie
Premier dimanche de l’Avent – Année B
Lundi 30 Reprise des messes de semaine à 18h30
Du lundi 30 au mardi 8 décembre Neuvaine de prière pour demander au Seigneur de nous délivrer
du mal de la pandémie proposé par notre archevêque.
Dimanche 6
décembre 11h : Eucharistie
Second dimanche de l’Avent
Mardi 8 décembre 18h30 : Messe de la fête de l’Immaculée Conception
de la Vierge Marie
Dimanche 13
décembre 11h : Eucharistie
Troisième dimanche de l’Avent dit Laetare

Le sacrement de réconciliation
est proposé
De 17h à 18h
Lundi mercredi et samedi avec père Odon
Mardi, jeudi et vendredi avec père Arnaud

A compter du samedi 28 novembre, l’église sera ouverte de 14h à 19h30 du lundi au samedi ; et le dimanche de 9h45 à 12h30. L’accueil sera ouvert du lundi au samedi de 14h à 18h

A NOTER :

En réponse à la proposition de Saint Leu de créer des groupes « Fratelli tutti », nous existons à 5 dans notre groupe pour le moment. Un autre groupe existe. Nous nous appelons tous les jours ou 2 jours, une réelle mouvance d’entraide en découle. Nous connaissons ce que vivent les uns et les autres et les intercessions demandées ou nécessaires. Nous devenons frères et soeurs ; et les difficultés ou les joies partagées nous donnent de la force et de la bonne humeur .Je les ai interrogés à ce sujet et l’ensemble semblent heureux de vivre ce projet. Roselyne