92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > PETIT CATECHISME > Les Saints > Saint Nicolas, protecteur des enfants

Saint Nicolas, protecteur des enfants

Bonne fête à tous les Nicolas !

Sur la vie de saint Nicolas, il ne nous reste que des traits légendaires émaillés de nombreux miracles. On sait toutefois qu’au début du IVe siècle, il est évêque de Myre (sud de la Turquie actuelle). Dans un contexte bouleversé par les hérésies et les cultes païens, il est un pasteur soucieux de conduire les hommes à s’ouvrir au Sauveur et à devenir amis de Jésus.

Sa bonté et sa foi ont donné naissance à de nombreux récits fabuleux… Il vient au secours de matelots en péril et apaise la tempête : les marins l’invoquent comme leur saint patron. Il dote trois jeunes filles de sa paroisse, les sauvant ainsi de la prostitution à laquelle leur père, indigent, s’apprêtait à les vouer : il est prié par les jeunes en âge de se marier.

Mais saint Nicolas est surtout le protecteur des enfants ! Il rend, vivants, à leur père, des fils perdus, ou voués à la mort. Il sort ressuscités du saloir trois enfants enlevés et tués par un boucher, les envoie à l’école et conduit le criminel au Christ. Aussi protège-t-il les enfants qui lui sont confiés ou en danger, et garde-t-il les familles de l’affadissement de la foi.

Un enchevêtrement de coutumes populaires et de traditions chrétiennes fait que depuis le Moyen Age, et aujourd’hui encore, du Danemark à l’Autriche en passant par la Lorraine, Nicolas est très fêté le 6 décembre. Les enfants sont fêtés également ce jour-là et reçoivent de lui de petits cadeaux.

Au début du XVIIe siècle, la coutume de fêter la Saint-Nicolas est importée aux États-Unis. Elle subit des transformations culturelles et vestimentaires pour donner naissance au personnage du Père Noël… sans le caractère essentiel : la sainteté. Nicolas, en effet, prodigue le plus beau des présents : rencontrer Jésus. Il veille sur le plus grand des trésors : le cœur des enfants de Dieu ! À l’approche de Noël, nous pouvons compter sur lui, pour mettre en nous l’esprit de l’enfance évangélique afin d’accueillir pleinement l’Emmanuel.

Pourquoi célèbre-t-on la Saint-Nicolas le 6 décembre ?

A l’Est de la France, ce saint homme a pour mission de distribuer des cadeaux aux enfants sages. Encore très présente, la tradition se déroule chaque année le 6 décembre.
On l’appelle le patron de la Lorraine et des Lorrains. En France, il est fêté dans les Flandres, en Alsace, en Champagne et en Franche-Comté. Chaque année, aux alentours du 6 décembre, Saint-Nicolas est prétexte à de nombreuses festivités. Les rues grouillent alors d’hommes barbus accompagnés de leurs ânes, et les enfants scandent : « Grand Saint-Nicolas, moi j’aime bien le chocolat ! »
Si le mythe est aussi présent dans l’Est de la France, c’est à cause de la bataille de Nancy, comme le rappelle ici France Bleu. René II, duc de Lorraine, affronte en 1477 l’armée de Charles le Téméraire. Il place ses troupes sous la protection de Saint-Nicolas et triomphe. Depuis cette victoire, le saint restera attaché à cette région.