92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > LA TERRE SAINTE > "Amen". Une maison de prière à Jérusalem

"Amen". Une maison de prière à Jérusalem

Dans le cadre enchanteur de la vallée biblique de la géhenne, et au carrefour de toutes les cultures, a été créée une maison de prière ouverte aux trois religions.

Alléluia. Inshallah. Amen.
Etre ensemble et prier ensemble dans ce pays est possible.
Les murs imposants de la ville sainte, la vallée « biblique » de la Géhenne, ont offert le cadre propice, pendant une semaine, à une « maison de prière ».

Suite à différentes rencontres entre dirigeants religieux et membres des communautés juives, chrétiennes et musulmanes, il a été décidé de créer un espace physique mais surtout spirituel pour toute personne, quelle que soit sa foi, qui souhaite partager son amour pour Jérusalem et dont le cœur aspire à rencontrer l’autre dans un lieu de prière.

Fr. ALBERTO JOAN PARI, OFM
Resp. dialogue interreligieux et œcuménique CTS
C ’est un rêve devenu réalité. Nous avons commencé avec une amitié entre nous chrétiens, et quelques juifs dans une synagogue, appelé kehillot "zion", communautés "Zion", ainsi qu’avec des femmes musulmanes, et parmi ces amis le dernier en date est un maître soufi de l’Islam très spirituel. De cette amitié, est né le besoin, non seulement de nous connaître, mais de faire quelque chose de concret.
Nous avons décidé de nous réunir plus souvent, à cette époque nous nous rencontrions une fois par semaine pendant quelques mois, pour finalement monter ensemble une semaine entière, qui puisse être comme un festival de prière.

Réunions, débats, partages et moments intenses de prière pour apprendre les uns des autres, se comprendre mutuellement, se connaître et s’aimer. Tous unis en un seul Dieu.

TAMAR ELAD-APPLEBAUM
Chef religieux de la communauté juive "Zion"
J’ai grandi dans une famille juive orthodoxe très religieuse de la ville, et j’ai été élevée en écoutant les voix de nos prophètes nous disant qu’un jour nous allions tous nous arrêter dans les rues pour entendre les gens de toutes les confessions prier ensemble dans une unique maison de prière. Je crois que notre tradition est valide pour tous. Et ce jour est arrivé.

Sheikh IHAB BALH
Maître soufi - Jaffa
Nous nous sommes rencontrés, religieux, cheikh et rabbins en envisageant de changer d’abord nous-mêmes avant de pouvoir toucher ceux qui nous entourent. C’est ainsi que nous sommes parvenus à nous connaître et à prier ensemble.
Nous avons découvert ainsi que ce que nous avons en commun est beaucoup plus que ce sur quoi nous ne sommes pas d ’accord.
Nous ressentons le besoin de revenir à notre humanité, de nous aimer les uns les autres ; Nous avons besoin de réconciliation indépendamment de nos différences politiques ; nous avons besoin de la paix de l’esprit et de nous remettre en question, parce que les religions (christianisme, judaïsme et islam) ont un rôle très important, et que notre rôle en tant que religieux est d’unir les gens et non de provoquer des conflits entre eux.

Musique, chants, réflexions et moments de silence ont marqué la veillée de prière organisée ce soir-là par des chrétiens.
Chacun dans sa propre langue, comme pour symboliser la volonté des Prophètes :
« Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ».

TAMAR ELAD-APPLEBAUM
« Chef religieux de la communauté juive "Zion"
Nous avons choisi les prières les plus anciennes, issues de la tradition de chacun : chrétienne, musulmane, juive, nous les avons rassemblées et nous les avons apprises les uns aux autres, en nous écoutant les uns les autres. Nous voyons ainsi que toutes ces prières regardent vers un monde, qui sera meilleur, que Dieu est dans toutes ces religions, que nous pouvons nous parler les uns les autres, et cela qu’avec des paroles de bonté. »

Fr. ALBERTO JOAN PARI, OFM
Resp. dialogue interreligieux et œcuménique CTS
Le message que nous voulons faire passer est que dans une ville comme Jérusalem, la ville sainte par excellence, il est possible de faire quelque chose ensemble qui ne soit pas seulement politique, des accords, ou des dialogues, mais prier. Prier, au cœur de la ville

http://cmc-terrasanta.com/fr/video/oecumenisme-3/amen-une-maison-de-priere-a-jerusalem-11465.html.