92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > ACTUALITES DE L’EGLISE > Tunique du Christ : Ostension exceptionnelle

Tunique du Christ : Ostension exceptionnelle

Conservée à la basilique d’Argenteuil (Val-d’Oise), la relique sera exposée à la vénération des fidèles en 2016.

http://saintetunique.com/

http://www.ktotv.com/articles/2016/3/20/ostention-solennelle-de-la-saint-tunique-d-argenteuil?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

C’est un événement de grande ampleur que la ville d’Argenteuil s’apprête à célébrer : l’ostension exceptionnelle de la Tunique du Christ. Du 25 mars (Vendredi saint) au 10 avril, le vêtement, dont de nombreux indices permettent de penser qu’il est la « tunique sans couture » tirée au sort par les soldats au moment de la mort de Jésus (Jn 19, 23), sera exposé à la vénération des fidèles. Habituellement conservée dans une chapelle de la basilique Saint-Denys d’Argenteuil, la Sainte Tunique sera exposée dans un grand reliquaire placé dans le chœur de l’édifice tous les jours de 10 h à 22 h, et la nuit entière précédant les dimanches 3 et 10 avril.

Cette pratique a normalement lieu tous les cinquante ans. « J’ai voulu organiser cette ostension exceptionnelle, explique Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, du fait de la conjonction de trois grandes dates : l’ouverture du Jubilé de la Miséricorde le 8 décembre, les 150 ans de la basilique d’Argenteuil, et les 50 ans de la création du diocèse de Pontoise ». 

Au moins 150 000 visiteurs sont prévus tout au long de ces dix-sept jours dans ce sanctuaire, injustement méconnu alors qu’il n’est situé qu’à quinze minutes de Paris. Beaucoup viendront de France, mais aussi de l’étranger, notamment des pays de l’Est et de la Russie. La vénération des reliques et des instruments de la Passion du Christ y est vive, comme le montre la présence d’orthodoxes lors de la vénération de la Couronne d’épines à Notre-Dame de Paris.

Tout est organisé pour que la vénération de la sainte relique, ouverte à tous, pratiquants ou non, soit « l’occasion de mettre ses pas dans ceux du Christ », insiste Mgr Lalanne. L’entrée se fera par la « porte de la Miséricorde » ; les pèlerins pourront ensuite passer devant la relique, avant de s’installer pour se recueillir et prier dans la nef. Une messe solennelle sera célébrée chaque jour. Et des confessions seront proposées en permanence pendant le temps d’ostension quotidien.