92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > PETIT CATECHISME > Les Saints > Quand Saul est devenu Paul, un sermon de saint Bernard

Quand Saul est devenu Paul, un sermon de saint Bernard

C’est aujourd’hui que Paul s’est converti, ou plutôt que Saul est devenu Paul, car c’est aujourd’hui qu’il est devenu comme le tout petit enfant, dont le Seigneur a dit, dans son Évangile : « Si vous ne vous convertissez, et si vous ne devenez comme ce petit enfant, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux (Mt 18, 3). » Peut-être était-ce de lui-même que le Sauveur parlait alors, car lui, le Seigneur, grand par excellence, et digne de toutes louanges, nous a été donné tout petit enfant ; aussi ne se montre-t-il pas grand à nos yeux, mais tout petit, afin de nous donner, en sa personne, un exemple aussi agréable qu’efficace d’un abaissement nécessaire. Tournez-vous donc vers cet enfant, mon frère, pour devenir enfant vous-même, et pour être un véritable enfant, en vous convertissant à lui. En effet, écoutez en quels termes pleins de clarté il se propose lui-même à vous, sous les traits de l’enfance, pour vous enseigner la vraie forme de la conversion, en vous proposant, d’une façon toute speciale, en sa personne, ce qui est le propre d’un petit enfant. « Apprenez de moi, dit-il, que je suis doux et humble de coeur (Mt 11, 29). » Il y a deux manières d’être petit, la douceur et l’humilité : l’une nous rend petits au dedans de nous-mêmes, et l’autre au dehors. Mais si ces deux vertus nous rendent petits, elles ne sont point petites pour cela, puisque c’est l’unique enseignement que cet enfant, si grand dans son abaissement, nous donne. C’est donc aujourd’hui que saint Paul s’est converti, et qu’il a cessé d’être Saul, aujourd’hui qu’il s’est fait doux et humble de coeur ; mais ce qui le prouve bien davantage encore, c’est la grandeur de la grâce qu’il a reçue, car elle n’eût pas été si grande si son humilité n’avait été grande aussi.