92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > PETIT CATECHISME > Une oeuvre, une histoire,un message > Le mariage de la Vierge du retable de Rennes

Le mariage de la Vierge du retable de Rennes

Nous continuons à évoquer le Mariage de la Vierge en vous présentant aujourd’hui une oeuvre sculptée provenant du magnifique retable de la cathédrale Saint-Pierre de Rennes. Pièce maîtresse de l’édifice, ce retable flamand du XVIe siècle va être restauré dans les mois prochains. La DRAC Bretagne a confié cette mission à un atelier de Vesoul.

RETABLE DE LA VIERGE ET DU CHRIST, CATHÉDRALE SAINT-PIERRE DE RENNES
Ce retable gothique provient d’Anvers comme en témoignent les poinçons, les deux mains et le château héraldique représentés sur l’œuvre. Son état et sa configuration ont considérablement changé depuis l’origine, du fait des pérégrinations, des restaurations et des vols que le retable a connus ; il fut ainsi placé dans l’ancienne chapelle de l’hôpital Sainte-Anne, dans l’église Saint-Aubin, dans l’église-cathédrale Saint-Melaine et au palais abbatial, avant d’être mis en vente sans succès après 1845 à Paris et de revenir au musée archéologique rennais. L’ensemble de son programma iconographique évoque la vie de la Vierge et du Christ.

Nous continuons à évoquer le Mariage de la Vierge en vous présentant aujourd’hui une oeuvre sculptée provenant du magnifique retable de la cathédrale Saint-Pierre de Rennes. Pièce maîtresse de l’édifice, ce retable flamand du XVIe siècle va être restauré dans les mois prochains. La DRAC Bretagne a confié cette mission à un atelier de Vesoul.

deux mains et le château héraldique représentés sur l’œuvre. Son état et sa configuration ont considérablement changé depuis l’origine, du fait des pérégrinations, des restaurations et des vols que le retable a connus ; il fut ainsi placé dans l’ancienne chapelle de l’hôpital Sainte-Anne, dans l’église Saint-Aubin, dans l’église-cathédrale Saint-Melaine et au palais abbatial, avant d’être mis en vente sans succès après 1845 à Paris et de revenir au musée archéologique rennais. L’ensemble de son programma iconographique évoque la vie de la Vierge et du Christ.

Parmi les multiples petites scènes qui composent ce chef-d’oeuvre, attardons nous sur la scène qui nous intéresse : Le mariage de la Vierge. Ici, point de multiples figures comme nous avions pu le voir dans l’oeuvre précédent de Raphaël. La Vierge et Joseph sont uniquement accompagnés de deux témoins, tandis que le prêtre, au centre, préside la cérémonie.

Rien ne semble pouvoir identifier clairement cette scène. En effet, Joseph est généralement représenté avec son bâton fleuri. Ici, il est clairement absent. Notons, un détail intéressant : tous les personnages sont figurés en costume de la fin du XVe siècle ou du début du XVIe siècle.