92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > ACTUALITES DE L’EGLISE > Au Kenya, le pape François s’adresse à l’Afrique et au monde

Au Kenya, le pape François s’adresse à l’Afrique et au monde

Antoine-Marie Izoard, directeur de l’agence I.MEDIA, revient pour Radio Vatican sur la première journée du Pape François au Kenya, et son intervention devant les autorités civiles du pays.

Se soucier réellement des pauvres et des aspirations de la jeunesse, permettre une juste distribution des ressources naturelles et humaines, travailler avec « intégrité et transparence ». Autant d’invitations lancées par le pape François dans son premier discours sur le sol africain, au palais présidentiel de Nairobi. S’il a pris la parole devant le président Uhuru Kenyatta et dans un pays gangréné par la corruption, le Pape s’adressait idéalement à toute l’Afrique qu’il visite pour la première fois. Il a souhaité que le continent s’inspire des valeurs qui font son âme.

Dans un pays mondialement connu pour ses parcs et ses réserves nationales, le chef de l’Église catholique a particulièrement évoqué « la grave crise environnementale » qui menace le monde, réclamant alors « une sensibilité toujours plus importante à la relation entre les êtres humains et la nature ».

Pour « un renouvellement de l’humanité »

À cinq jours de l’ouverture du Sommet mondial sur le climat à Paris, il a souligné une fois encore le « lien évident entre la protection de la nature et la construction d’un ordre social juste et équitable », appelant de ses vœux un renouvellement de la relation avec la nature, mais aussi « un renouvellement de l’humanité elle-même ».

Et puis le Pape a adressé aux leaders africains une mise en garde qui résonne de façon toute particulière ces jours-ci : « La violence, le conflit et le terrorisme, a-t-il dit, se nourrissent de la peur, de la méfiance ainsi que du désespoir provenant de la pauvreté et de la frustration ».