92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > PETIT CATECHISME > Prier avec le chapelet > Les mystères glorieux

Les mystères glorieux

médités le mercredi et le dimanche
- la Résurrection (vivre en homme nouveau),
- l’Ascension (aspirer aux choses d’en haut),
- la Pentecôte (se laisser guider par l’Esprit),
- l’Assomption (demander la grâce d’une bonne mort),
- le Couronnement de la Vierge Marie (se confier à la Vierge Marie).

En contemplant le Ressuscité, le chrétien redécouvre les raisons de sa propre foi (cf. 1 Co 15,14), et il revit la joie non seulement de ceux à qui le Christ s’est manifesté – les Apôtres, Marie-Madeleine, les disciples d’Emmaüs –, mais aussi la joie de Marie, qui a dû faire une expérience non moins intense de la vie nouvelle de son Fils glorifié.

Ils sont médités le mercredi et le dimanche.

- la Résurrection
Fruit du mystère : vivre en homme nouveau.
« Le premier jour de la semaine, de grand matin, les femmes se rendirent au sépulcre, portant des aromates qu’elles avaient préparés. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau. Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Elles ne savaient que penser, lorsque deux hommes se présentèrent à elles, avec un vêtement éblouissant. Saisies de crainte, elles baissaient le visage vers le sol. Ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. » Lc 24, 1-6

- l’Ascension
Fruit du mystère : aspirer aux choses d’en haut.
« Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. » Mc 16, 19

- la Pentecôte
Fruit du mystère : se laisser guider par l’Esprit.
« Quand arriva le jour de la Pentecôte, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain, il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent tous remplis de l’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. » Ac 2, 1-4

- l’Assomption
Fruit du mystère : demander la grâce d’une bonne mort.
« Désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles. » Lc 1, 48-49

- le Couronnement de la Vierge Marie
Fruit du mystère : se confier à la Vierge Marie.
« Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. » Ap 12, 1