92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > LA TERRE SAINTE et nos frères d’Orient > Terre Sainte : Sur les traces du Christ - 3. Sainte-Anne et la piscine (...)

Terre Sainte : Sur les traces du Christ - 3. Sainte-Anne et la piscine probatique

Peu après la Porte des Lions dans la Vieille Ville de Jérusalem, au coeur du quartier musulman, sur la droite, un lieu discret et silencieux accueille l’église Sainte-Anne.

Le sanctuaire abrite la piscine probatique de Béthesda, où Jésus accomplit son premier miracle à Jérusalem, en guérissant un paralytique, ainsi que la maison d’Anne et Joachim, là où, selon la tradition, on vénère la naissance de Marie.

Le sanctuaire a été donné à la France après la guerre de Crimée et ce sont les Pères blancs qui en ont aujourd’hui la garde, mais les Franciscains continuent d’y célébrer la Nativité de la Vierge et l’Immaculée Conception.

Déjà, pendant l’occupation musulmane, les Franciscains parvenaient à prier de temps en temps, et non sans difficulté, dans la crypte de la basilique, à laquelle on accède par l’une des 2 nefs centrales. A partir du 17e siècle, les frères obtinrent, par un décret, l’autorisation de célébrer en ce lieu ces 2 importantes fêtes mariales.

L’église Sainte-Anne est un magnifique exemple de monument croisé très bien conservé. Il est situé au même endroit que la précédente église byzantine, qui fut détruite lors de l’invasion perse, en 614. Construite en 1140 par les chevaliers croisés, la basilique fut transformée en 1192 en une école coranique par Saladin et demeura propriété musulmane jusqu’en 1856, date à laquelle le sultan turc Abdul Megid donna ce terrain à la France.
https://vimeo.com/103830509