92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > GROUPES ACCUEILLIS > Liturgie orthodoxe

Liturgie orthodoxe

ACATHISTE AUX STS CONSTANTIN ET HELENE
Tous les vendredis à 16h
Reprise en septembre
(sauf semaine sainte catholique et orthodoxe)

Vendredi 18 novembre 2016 à 17 h
Célébration solennelle de la translation des reliques de Ste Hélène à Paris

Divine liturgie
est célébrée à 9h30 les samedis 1er octobre, 5 novembre et 10 décembre 2016
28 janvier, 11 mars et 6 mai

et le samedi 3 Juin 2017 , fête des Sts Constantin et Hélène

JPEG - 22.4 ko
JPEG - 8.5 ko

Le premier MOLEBEN (Action de Grace) dans l’Eglise St Leu St Gilles, où reposent les reliques de la Sainte Hélène égale aux Apôtres, a eu lieu le 28 Septembre 1997, le jour de l’après - fête de l’Exaltation de la Croix.

JPEG - 1.9 Mo

C’était le premier office orthodoxe devant les saints restes de l’impératrice Hélène, la mère de Constantin le Grand, depuis les derniers 900 ans.
Cette grande première fut célébrée par des représentants des différentes Eglises orthodoxes. Débutée sous le signe de l’unité, cette oeuvre reste miraculeusement fidèle à sa vocation, encore maintenant, 11 ans après, au moment où les relations entre certaines juridictions orthodoxes se sont nettement dégradées.
Une petite communauté orthodoxe qui s’est formée entre temps autour des reliques de Ste Hélène est composée des croyants issus des paroisses orthodoxes russes des juridictions différentes.

JPEG - 90.2 ko

Nous sommes très heureux aussi d’avoir parmi nous nos frères et soeurs serbes, grecs, français, moldaves, japonais(!), ukrainiens, biélorusses, géorgiens. Notre groupe, donc, est parfaitement international, ce qui est assez rare, il faut l’avouer, chez les orthodoxes.
C’est ici, dans ce lieu saint, qu’ils peuvent se retrouver. Quel bonheur de voir tous ces gens, appartenant à des cultures tellement différentes, former un groupe où règne une ambiance de sympathie, d’amitié, de tolérance et une sorte de complicité et de joie de se retrouver ensemble.

Quelques détails historiques de ce premier MOLEBEN : il fut célébré par l’archiprêtre Andréas Fyrillas ( recteur de la paroisse ST Constantin et Hélène du Patriarcat de Constantinople), le prêtre Grégoire Bertrand Hardy ( du Patriarcat de Roumanie), le protodiacre André Chepelev ( la paroisse Notre-Dame-Joie-des Affligés du Patriarcat de Moscou), le diacre ( qui est actuellement le prêtre) Nicolas Nikichine ( la paroisse des Trois St Hiérarques du Patriarcat de Moscou).

Le père recteur de l’Eglise St Leu St Gilles de l’époque, Georges Morand, exprima sa grande joie d’accueillir un tel grand nombre d’orthodoxes pour la première fois dans sa paroisse et remarqua qu’un des chemins bénéfiques de la communication entre les catholiques et les orthodoxes pourrait être la vénération commune des saints communs.

II

Par la suite il y a eu d’autres offices orthodoxes, toujours organisés par l’infatigable et persévérant diacre Nicolas Nikichine. Ils ont été célébrés à raison d’une fois par an à peu près, en liaison avec les dates importantes de la vénération de Ste Hélène : le jour de commémoration de la translation des reliques de Ste Hélène de Rome à l’abbaye bénédictine d’Hautvillers ( 7 février), du transfert des reliques à Paris ( le 20 novembre) et le jour de la fête orthodoxe des St Constantin et Hélène ( le 3 juin).
LE 17 MARS 2000 le corps de Ste Hélène fut transféré dans la crypte de l’Eglise St Leu St Gilles, endroit où il était plus accessible à la vénération. Autrefois le reliquaire était suspendu à une hauteur de 10m, au-dessus et en arrière du maître-autel de l’Eglise.
LES OFFICES ORTHODOXES REGULIERS ont commencé au mois d’AVRIL 2002. Depuis cette date, tous LES VENDREDI A 16H est récité l’Acathiste aux St Constantin et Hélène ( sauf les mois de juillet et août).

LA PREMIERE LITURGIE ORTHODOXE devant les reliques de Ste Hélène a été célébrée le 22 FEVRIER 2003.
Quelques détails sur cette date historique : à cette célébration participèrent des prêtres de l’Eglise orthodoxe Russe du Patriarcat de Moscou et un représentant de l’Eglise orthodoxe de Roumanie. Parmi les participants se trouvaient des croyants des différentes paroisses orthodoxes russes, y compris de la paroisse des Trois St Hiérarques ( du Patriarcat de Moscou) et de la Cathédrale Alexandre Nevski ( du Patriarcat de Constantinople). L’événement fut salué par le père Georges Morand, recteur de St Leu St Gilles de l’époque, qui exprima son espoir que, dans l’avenir, les liturgies orthodoxes devant les reliques de Ste Hélène soient célébrées régulièrement (!).
A l’heure actuelle une liturgie orthodoxe est célébrée une fois par mois selon le calendrier établi à l’année.
Guidés par le Seigneur et notre sainte patronne Ste Hélène , nous nous sommes engagés sur ce sentier inexploré, semé d’épines, certes, mais combien de fois déjà récompensés par de bonnes surprises ! En nous attribuant récemment une chapelle se trouvant en face de la crypte où reposent les reliques de Ste Hélène pour les célébrations orthodoxes nos frères catholiques nous ont fait un cadeau inestimable. Depuis octobre 2005 elle porte le nom de St Séraphin de Sarov ( sur la demande de la paroisse de St Leu St Gilles). " Que tes oeuvres sont grandes, Seigneur, toutes avec sagesse tu les fis".

III

Le mérite de l’invention orthodoxe de cette grande relique chrétienne appartient indiscutablement au prêtre Nicolas Nikichine qui, à l’époque, était le diacre de la paroisse des Trois St Hiérarques ( du Patriarcat de Moscou), à son infatigable enthousiasme dans les œuvres de Dieu et son invincible optimisme.
Qui pouvait imaginer cela il y a 11 ans ?
"Que tes chemins sont impénétrables, Seigneur".
C’est le père Nicolas, qui assura les premiers offices orthodoxes dans ce lieu.