92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > PETIT CATECHISME > Deux minutes à la foi > La louange : pas seulement pour les charismatiques !

La louange : pas seulement pour les charismatiques !

La prière de louange est le regard émerveillé de la créature sur son Créateur, un chant de joie qui nous prépare à la béatitude du Ciel. Explications et conseils du Père Séraphin Yanogo, originaire de Côte d’Ivoire, curé de la paroisse Saint-Martin-du-Plateau-Picard.

Les fruits de la prière de louange

La prière de louange, c’est quoi ?

Comment louer le Seigneur ? Les conseils du Père Séraphin Yanogo

Le coin des enfants

Les fruits de la prière de louange

• La joie

La louange est une exultation profonde du cœur (rien à voir avec une excitation superficielle !) car elle invite, comme toute prière mais peut être plus que toute autre, à « entrer en relation avec l’Esprit Saint, qui nous fait entrer en intimité avec le Père et le Fils », explique le Père Yanogo. Et la joie est un fruit de l’Esprit Saint ! Pensons à la Sainte Vierge lorsqu’elle chanta son Magnificat, ou à Jésus lui-même qui « exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et dit : “Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits” » (Luc 10, 21).

• La charité fraternelle

Nous sommes appelés à devenir un « peuple de louange » à la gloire du Père. « Allez faire l’expérience d’un groupe de prière, sans préjugés qui vous bloquent, conseille le Père Séraphin. Vous y apprendrez à louer, et expérimenterez la charité fraternelle, premier fruit de la louange. Louez en famille : c’est une prière toute simple, il suffit de reprendre des chants de la messe. Je me souviens un jour avoir été invité dans une famille pour résoudre un problème. Les enfants aimant chanter, on a pris un petit temps de louange, avec deux chants, Je t’exalte ô roi mon Dieu et Debout resplendis. À la fin, les parents se sont jetés dans les bras l’un de l’autre : je n’ai plus eu rien à dire, le problème était résolu ! La louange familiale est un moteur de communion. »

• La foi

« Nos chants n’ajoutent rien à ce que tu es, mais ils nous rapprochent de toi » (quatrième préface des jours de semaine) : la louange raffermit notre foi, augmente notre espérance et est un rempart efficace contre le mal.

Tu es capable de crier de joie lorsque ton équipe marque un but, et tu n’es pas capable de chanter les louanges au Seigneur ? De sortir un peu de ta contenance pour chanter ? Louer Dieu est totalement gratuit ! Pape François, le 28 janvier 2014

La prière de louange, c’est quoi ?

Pierre Goursat, le fondateur de la communauté de l’Emmanuel, dit un jour avec humour à son auditoire : « En principe, on doit aller au Ciel. Alors, si vous arrivez avec deux valises devant saint Pierre et que vous êtes bloqués, que vous ne pouvez pas louer, il vous dira : “Mais mon pauvre vieux, comment veux-tu que je te prenne ? Tout le monde loue, tout le monde chante… et puis on applaudit…”[1] »

« Alors, autant s’entraîner ici-bas ! », poursuit dans un éclat de rire le Père Séraphin, « car auprès de Jésus, on ne fera qu’une seule chose : le louer ! ».

• Notre vocation de baptisés

La louange est en effet notre vocation : « L’homme a été créé pour louer Dieu » (saint Ignace de Loyola), en lien avec les anges et tous les hommes, les saints, qui sont déjà auprès de lui.

Car quand on aime parfaitement, on s’oublie soi-même, on ne pense qu’à l’être aimé, on a envie de parler de ses qualités à tout le monde ! La louange, c’est célébrer avec émerveillement la grandeur, la bonté, la sainteté de notre Père bien-aimé.

Je bénis le Seigneur en tout temps, sa louange est sans cesse en ma bouche ! Pasaume 34, 2
• Proclamer les merveilles de Dieu

La louange est donc plus tournée vers Dieu que vers ses dons : elle est « la forme de prière qui reconnaît le plus immédiatement que Dieu est Dieu. Elle le chante pour lui-même, elle lui rend gloire, au-delà de ce qu’il fait, parce qu’il est » (CEC n° 2639).

Elle chante cependant toutes les merveilles que Dieu fait pour l’homme, en voyant dans chacune un témoignage de sa bonté et de sa grandeur : merveilles petites et grandes de la Terre et de l’Univers, merveilles d’un Dieu qui nous a aimés au point d’envoyer son Fils sur Terre pour nous sauver, faire de nous ses fils adoptifs et recevoir la vie éternelle.

Loué soit Dieu, mon Seigneur, à cause de toutes les créatures, et singulièrement pour notre frère messire le Soleil, qui nous donne le jour et la lumière ! Il est beau et rayonnant d’une grande splendeur, et il rend témoignage de vous, ô mon Dieu ! Saint François d’Assise, Cantique des Créatures
• Un état de tout notre être

La louange n’est certes pas « une prière bien typée pour des gens typés ! », s’exclame le Père Joël Guibert. Car, avant d’être une prière chantée, surtout dans les groupes de prière charismatique, elle est cet état du cœur qui s’offre à Dieu, en « sacrifice de louange » – c’est-à-dire en cherchant à faire sa volonté, pour sa gloire.

Nous n’avons pas à participer à une louange, mais à devenir louange ! Ainsi, « un chapelet récité dans l’abandon à la Vierge Marie est aussi une louange ; l’offrande silencieuse d’un malade sur son lit de souffrance en est aussi une expression sublime[2] ». Comme l’on devient forgeron en forgeant, nous deviendrons louange en louant.

(L’) âme doit s’y livrer pleinement, éperdument, jusqu’à ne plus vouloir autre chose que ce que Dieu veut. Une louange de gloire, c’est une âme de silence qui se tient comme une lyre sous la touche mystérieuse de l’Esprit Saint afin qu’Il en fasse sortir des harmonies divines. Élisabeth de la Trinité
• La prière des prières

La louange est ainsi l’expression la plus pure de la prière – ce qui ne veut pas dire qu’il faut arrêter de demander, d’adorer, de remercier le Seigneur. La louange intègre toutes les formes de prière « et les porte vers Celui qui en est la source et le terme : “Le seul Dieu, le Père, de qui tout vient et pour qui nous sommes faits” (1 Co 8, 6) » (CEC 2639).

Comment louer le Seigneur ? Les conseils du Père Séraphin Yanogo

1. Choisir un moment pour louer le Seigneur tous les jours

« Dans un premier temps, il faut se fixer un horaire : 5, 10 minutes…, et s’y tenir. Il ne faut pas que ce soit trop long, sinon, vous n’y arriverez pas. Avec le temps, la louange deviendra spontanée et vous pourrez louer le Seigneur même dans le métro… Car quand on est plein de la louange, le cœur loue de lui-même et parfois, le chant jaillit sans prévenir ! »

2. Chanter de tout son cœur

« Vous connaissez au moins un chant à l’Esprit Saint ? Chantez-le à haute voix et la louange jaillira. N’ayez pas peur d’ouvrir la bouche, de chanter de tout votre cœur, car comme dit le psaume : "Ouvre ta bouche et moi je l’emplirai” (Psaume 80). »

3. Prier à voix haute

« Pour ceux qui en ont l’aisance, vous pouvez, entre les chants, prier spontanément à haute voix. Pour ceux qui ont du mal, je leur propose souvent de prier avec une phrase du chant, à redire à haute voix, ou encore d’écrire à l’avance des prières de louange : il faut se donner les moyens de louer. »

4. Louer avec son corps

« On ne peut pas louer sans faire participer le corps ! Nous avons été créés corps et âme, Dieu veut qu’on le loue avec notre corps, comme David qui dansait devant l’Arche au son du tambourin. Alors on peut danser, lever les bras, frapper des mains… mais pas rester les bras croisés ! »

5. Et quand on est dans l’épreuve ?

« Il faut poser un acte de foi. Je loue le Seigneur parce que je lui fais confiance : “Voilà, Seigneur, je ne comprends pas, mais je te loue car je sais que pour toi, tout est possible.” »

Le coin des enfants

Coin des enfants
©Elvine
Quand tu es très content, parce que tu as appris une bonne nouvelle, je parie que tu ne restes pas les bras croisés, le visage impassible. Tu ris, tu lèves les bras, tu as envie de sauter, de la dire à tout le monde !

Eh bien, la prière, ce peut être un peu la même chose. Ce n’est pas triste, la prière ! Parce que, être aimé par un Dieu si bon, si grand, si plein d’amour, est-ce que ça ne rend pas très, très content ?

Alors, propose à ta famille de prendre un temps de louange. Choisis un des deux refrains ci-dessous ou un chant de la messe que vous connaissez bien… et chantez-le, plusieurs fois, de tout votre cœur, en frappant des mains et en dansant !

« Jubilez, criez de joie ! Acclamez le Dieu trois fois Saint ! Venez le prier dans la paix, témoigner de son amour. Jubilez, criez de joie ! Pour Dieu notre Dieu. »

« Tournez les yeux vers le Seigneur, et rayonnez de joie. Chantez son nom de tout votre cœur. Il est votre sauveur, c’est lui votre Seigneur. »

Entre chaque reprise du refrain, dites à voix haute pour quoi vous voulez louer le Seigneur. Tu seras étonné par toutes ses merveilles !