92 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Accueil > ACTUALITES DE L’EGLISE > François , notre Pape

François , notre Pape

Jorge Mario Bergoglio, né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires en Argentine, cardinal argentin, jésuite et archevêque de Buenos Aires depuis 1998, a été officiellement désigné. Il s’appelle le Pape François.

Dossier de KTO sur notre pape François :
http://youtu.be/038lX7thvuc

JPEG - 17.9 ko

"Il semble que les cardinaux sont allés me chercher au bout du monde", a déclaré le pape François , l’Argentin Jorge Mario Bergoglio, dans ses premiers mots depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre.

JPEG - 20.2 ko
JPEG - 27.1 ko

Ce premier pape latino-américain et premier Jésuite à devenir pape a appelé à prier pour son prédécesseur Benoît XVI. Il a invité les fidèles à "entreprendre un chemin de fraternité, d’amour" et d’"évangélisation" et a demandé à la foule une minute de silence : "Priez pour moi et donnez-moi votre bénédiction".

Jorge Mario Bergoglio est né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires en Argentine. Il suit une formation d’ingénieur chimiste avant d’entrer au séminaire de Villa Devoto, puis au noviciat de la Compagnie de Jésus le 11 mars 1958. Il part faire son noviciat au Chili et revient en 1963 pour obtenir une licence de philosophie à l’Université de San Miguel. De 1964 à 1965, il est professeur de littérature et de psychologie à l’Université de l’Immaculée de Santa Fé puis, en 1966, à l’Université del Salvador à Buenos Aires. Entre 1964 et 1965, il est professeur de littérature et de psychologie au Collège de l’Immaculée Conception de Santa Fe. En 1966 il enseigne ces matières au Collège Salvatore de Buenos Aires. De 1967 à 1970, il reprend des études de théologie à l’Université de San Miguel et obtient son diplôme.

Il est ordonné prêtre le 13 décembre 1969 par Mgr Jamón José Castellano, archevêque émérite de Cordoue .

Après une année à Alcala de Henares en Espagne, il prononce ses vœux perpétuels le 22 avril 1973. Il devient maître des novices à la Villa Barilari, à San Miguel, professeur à la Faculté de Théologie et conseiller pour la Province jésuite.

Le 31 juillet 1973, il est élu Provincial d’Argentine, charge qu’il exerce jusqu’en 1979 (6 ans). Entre 1980 et 1986, il est recteur à l’Université de San Miguel et des Facultés de philosophie et théologie. Il est également curé de la paroisse de San José dans le diocèse de San Miguel. Il part ensuite finir son doctorat en Allemagne, puis revient à l’Université del Salvador et enfin, à l’église de la Compagnie de Jésus à Cordoue comme directeur spirituel et confesseur.

Jean-Paul II le nomme évêque titulaire de Auca et auxiliaire de Buenos Aires le 20 mai 1992. Il reçoit la consécration épiscopale le 27 juin 1992 de la part du cardinal Antonio Quarracino, le Nonce apostolique, Mgr Ubaldo Calabresi et l’évêque de Mercedes-Luján, Mgr Emilio Ogñénovich. Sa devise est « Miserando atque eligendo. ». Il participe à la IXe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques en octobre 1994 sur la vie consacrée .

Le 3 juin 1997, il est nommé archevêque coadjuteur du même diocèse. Il participe à l’Assemblée spéciale pour l’Amérique du Synode des Évêques en novembre 1997 .

A la mort du Cardinal Antonio Quarracino, il devient le archevêque de la capitale d’Argentine, le 28 février 1998.

Il est aussi l’évêque ordinaire des fidèles de rite oriental résidents en Argentine sans Ordinaire de leur propre rite et Chancelier de l’Université catholique d’Argentine depuis le 30 novembre 1998 .

Il est rapporteur général adjoint de la Xème Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Évêques sur l’évêque en octobre 2001. Il participe également à XIe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques en octobre 2005 sur l’Eucharistie.

Le 9 novembre 2005 il est élu président de la Conférence épiscopale d’Argentine, réélu en 2008 et termine son mandant en novembre 2011. Il est Président de la Commission épiscopale pour l’Université catholique d’Argentine.

Créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 21 févier 2001, du titre de saint Robert Bellarmin.

Papabile en 2005, il est alors sans doute le challenger le plus sérieux de Joseph Ratzinger avec le cardinal Martini.

JPEG - 7.5 ko

Il était jusqu ’à ce jour membre de :

La Congrégation pour le Clergé, La Congrégation pour le Culte divin et Discipline des Sacrements, la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique

Le Conseil pontifical pour la Famille (membre de la présidence)

La Commission pontificale pour l’Amérique Latine

Le Conseil ordinaire du Secrétariat général du Synode des évêques

Le Conseil post-synodal

Il est l’auteur des livres Meditaciones para religiosos en 1982, Reflexiones sobre la vida apostólica en 1986 et Reflexiones de esperanza 1992